Le Parolier rencontre...
Jean-Michel Bartnicki

Quatrième partie : Les rencontres et le futur




Le Parolier : Parlez-nous de vos rencontres réalisées suite à l'implantation de votre site web.

Jean-Michel Bartnicki : Suite à l'implantation de mon site j'ai pu rencontrer Yves Duteil quelques minutes après l'un de ses spectacles. Un homme chaleureux au grand coeur. Ce fut un moment d'une belle intensité. J'étais comme un petit garçon qui rencontrait un maître dans l'art de "jouer" avec les mots.


Jean-Michel et Yves Duteil


J'ai aussi rencontré Jehan Valiquet à Paris au mois de décembre 2001. Je lui suis d'une infinie reconnaissance de toujours s'intéresser à mes chansons et de m'écrire régulièrement sur le net. Il me dit souvent que mes textes sont de qualité mais que pour pouvoir séduire un ou une artiste, il faut beaucoup de temps et de ténacité... sans doute énormément de chance aussi. Il me dit qu'il faut être là au bon moment et ce n'est pas simple. Je le remercie vivement de m'accorder un peu de son temps si précieux. Qui sait... le père Noël existe peut-être ! Serait-il Québécois ? ( Rires )

J'ai également fait la connaissance de toute la sympathique équipe de ma maison d'édition parisienne Idlivre et plus particulièrement de Florence de Martino, directrice générale dont je parle plus haut, qui m'a édité avec conviction et courage.

J'ai aussi eu la chance de rencontrer l'une de mes interprètes Yolande Ambiana, camerounaise et anglaise, artiste à la voix profonde, émouvante et femme délicieuse d'une rare humanité. C'est une amie à présent.

J'ai aussi fait la connaissance lors d'un salon du livre dans ma région de la romancière française Annie Degroote, l'une des plus belles plumes de la langue française actuelle dont je ne saurais trop vous conseiller la lecture des romans à la trame historique toujours sur un fond social captivant avec de très belles histoires d'amour. Puis nous nous sommes revus lors d'un forum à Lille où elle parlait de son dernier livre. C'est une femme d'une rare sensibilité, talentueuse mais aussi très abordable. Quelqu'un de très bien. Elle n'a pas du tout la grosse tête malgré ses nombreux succès mérités. Elle me dit souvent d'être patient, que mon parcours à ce jour est déjà si inespéré que c'est déjà un succès en lui-même. Elle a tout à fait raison. C'est aussi mon amie et elle me répond toujours avec finesse et sincérité.

Plus près de chez moi j'ai rencontré quelqu'un qui est devenu un ami au fil du temps à savoir Guy Grammens chanteur roubaisien de talent qui a interprété plusieurs de mes chansons sur scène.

Mais aussi comme je vous le disais plus haut, grâce à mon site internet, je suis aussi allé chez vous au Québec en juillet 1999 rencontrer mes fidèles amis internautes. Souvenir inoubliable de quatre semaines tout particulièrement avec mon ami Réal Dumoulin et son épouse Judith. Nous sommes toujours en contact et notre amitié s'est encore renforcée.

Durant ce séjour j'ai aussi rencontré Louis Alary, artiste québécois et ami personnel de Garou qui est venu me voir à Sillery, tout près de la ville de Québec où mes amis québécois nous avaient loué une maison. Je correspondais en effet depuis quelques semaines avec Louis Alary et je lui avais dit que je venais au Québec pour un séjour. Eh bien , il est venu un après-midi avec sa guitare juste avant un concert qu'il donnait à Québec. C'est là dans cette maison boulevard Laurier que j'ai été mis en musique et chanté pour la première fois en fait autour d'un bon café. Louis Alary a en effet improvisé sur deux mes textes "Rêverie" et "Dites-moi" . J'ai tout filmé avec mon camescope et je vous prie de croire que j'étais ému... Être mis en musique et chanté pour la première fois au Québéc si loin de mon pays, tout cela grâce au hasard des rencontres effectuées en surfant sur le net.

Tout cela pour le plaisir des mots sans jamais avoir pensé qu'un jour mon aventure irait plus loin car je vous le répète, être édité, mis en musique et chanté n'avait en fait jamais été un objectif. Tout, en quelques sorte, s'est produit malgré moi .


L.P. : Quelles sont vos influences ?

J.M.B. : Tous les plus grands noms de la chanson française et québécoise. Mais la liste serait trop longue !

L.P. : Et le futur... ?

J.M.B. : Depuis peu je travaille avec un auteur compositeur interprète français de grand talent du nom de Martial Marey. Martial est allé lire mes textes sur mon site et depuis il a travaillé à la composition musicale de deux d'entre eux : "Pour elle" et "Le roi de l'univers". Il travaille avec un arrangeur québécois talentueux : Éric Thibodeau. Des extraits de ces deux chansons sont sur mon site. On parle de les proposer à des artistes québécois très connus, mais je préfère ne pas avancer de noms pour le moment tant que rien n'est fait. Eh oui, encore et toujours mon histoire d'amour avec le Québec ! Je vais finir par m'y installer ! (Rires) Je rêve de faire un album avec Martial et Eric car travailler avec des artistes de cette qualité est motivant, gratifiant, encourageant. Pour vous mettre dans la confidence, sachez que Jehan a beaucoup apprécié ces deux chansons. Il est prêt et les faire découvrir autour de lui. Affaire à suivre donc... Nous pensons avoir avec "Pour elle" une belle chanson d'amour, quant à "Le roi de l'univers" c'est un hymne à l'espoir d'une vie éternelle. Ces deux chansons sont interprétées magistralement par Monsieur Martial Marey, croyez-moi ! Il a su trouver les notes qu'il fallait pour faire s'envoler mes mots dans une autre dimension et avec une qualité d'interprétation magnifique ! Je tiens ici à le remercier vivement pour tout le merveilleux travail accompli digne des plus grands professionnels. Quant aux arrangements d'Eric, ils sont aussi superbes.

J'irai au bout du monde pour défendre mes textes et mes compositeurs et interprètes !! Sans enthousiasme on n'arrive à rien ! Je rêve de parler de tout cela au Québec à la radio ou à la télévision. On peut toujours rêver, n'est-ce pas ?

Je me dois ici de remercier mon amie Isabelle Costa, auteure compositeure du sud de la France pour avoir parlé de moi à Monsieur Martial Marey. Allez visiter son site, vous ne le regretterez pas. Je lui dois beaucoup et je lui souhaite tout le succès possible !

Cette collaboration toute récente avec Messieurs Martial Marey et Eric Tibodeau me laisse envisager l'avenir avec sérénité. Si mes textes peuvent leur permettre de se faire un nom à la fois en France et au Québec, je serais le plus heureux des hommes car ils le méritent ! Des heures passées à travailler sur la ligne mélodique, à faire des enregistrements, à les recommencer, à ré-enregistrer à nouveau. Tout cela grâce au net !

Le futur devrait appartenir aux artistes... Notre planète se porterait mieux.

Merci infiniment Eric de m'avoir ainsi donné la parole... J'ai laissé parler mon coeur...

Sachez que l'on peut me retrouver en direct tous les samedis soirs sauf imprévu de dernière minute sur mon salon de discussion accessible directement sur la page d'accueil de mon site. Merci à vous toutes et à vous tous d'avoir pris un peu de temps pour me découvrir. N'hésitez pas à m'écrire. Je répondrai individuellement avec le plus grand plaisir.

L'avenir : Écrire avec humilité le plus de chansons françaises de qualité pour le partage des émotions en puisant mon inspiration dans l'actualité mais aussi dans la vie quotidienne des gens.

Je l'espère...