Le Parolier rencontre...
Gaëtane Breton

Cinquième partie : Aujourd'hui




Le Parolier : Vous êtes mariée avec Hugh Phillips un anglais d'Angleterre (comme on dit au Québec) et vous vivez là-bas, en Europe. Comment cette rencontre s'est-elle produite et comment vivez-vous votre vie en Angleterre ?

Gaëtane Breton : Quelle grande question que celle-là ! J'ai rencontré Hugh au même moment où je démarrais mon projet d'album pour enfants en septembre 1999. C'est une de mes amies qui vivaient en Angleterre qui l'avait rencontré tout d'abord. Elle le trouvait charmant, gentil et serviable mais comme ami tout simplement , elle n'avait aucune attirance pour lui. Mais plus elle m'en parlait plus je sentais que cet homme m'était destiné. Il y avait même une petite voix intérieure qui me répétait constamment "Cet homme est pour moi". Mais pour le rencontrer j'avais un défi de taille, comment me rendre en Angleterre ? Et même si je me rendais, est-ce que cet homme voudrait de moi ? Donc un jour mon amie d'Angleterre m'appelle et elle me dit "Hugh doit se rendre dans le Vermont pour affaires et il atterrit à Montréal, est-ce que tu peux l'héberger chez toi pour la fin de semaine ?". Je n'en revenais pas, j'ai dit oui bien sûr sans que mon amie sache que j'avais des vues sur cet homme. Il est arrivé un beau vendredi soir, un 17 septembre 1999 (les femmes se rappellent toujours des dates significatives) et immédiatement quand je l'ai vu derrière ma fenêtre, il m'a plu et je me suis dit "Vraiment cet homme est pour moi". Est-ce qu'il sentirait la même chose pour moi ? La suite des évènements a révélé que nous avions les mêmes sentiments car quatre mois après nous nous épousions en Angleterre et depuis nous vivons toujours le grand amour. Romantique n'est-ce pas ? Donc à l'aube de la cinquantaine j'ai réalisé deux grands rêves : mon album pour enfants et une grande histoire d'amour. Il ne faut jamais lâcher !


Gaëtane et Hugh Phillips

Depuis que je vis en Angleterre je n'ai pas le temps de m'ennuyer car je retourne régulièrement pour des spectacles au Québec. Heureusement, car ça me permet de voir mon fils, ma fille d'adoption, ma famille et amis(es) . Je développe aussi en ce moment un marché pour la France. J'ai même rencontré des musiciens qui sont intéressés à m'accompagner pour des spectacles en Angleterre. J'ai beaucoup de nouveaux défis à relever. Et à travers toutes ces activités , j'essaie d'apprendre l'anglais. Je dois vous avouer que mon mari apprend plus vite le français que moi j'apprends l'anglais. Comme on dit je suis réfractaire à cette langue, ça fait partie de notre histoire, mais un jour je les aurai les anglais !

Mon mari enseigne à l'Université de Bournemouth où nous vivons présentement. C'est une ville située dans le Dorset complètement au sud de l'Angleterre sur le bord de la Manche. J'habite à trois minutes de marche de la mer ! J'en profite vraiment à tous les jours. Donc mon mari enseigne le marketing et pendant ses moments de loisirs il écrit des textes humoristiques sur notre vie un peu surréaliste. Au mois d'août dernier le quotidien Le Soleil de Québec en a publié quatre. Je vous en offre un sur le thème du recyclage.


L.P. : Quels sont vos projets futurs ? Comptez-vous retourner au Québec ?

G.B. : Je viens de terminer une tournée en Normandie avant Noël (décembre 2002) et nous projetons mon mari et moi de faire le lancement de mon album "Sur les traces de Poiléplume" sur le marché français. Ce sera déjà beaucoup de travail. Je serai aussi en Louisiane en avril 2003 lors de la semaine de la Francophonie pour donner des spectacles de contes et chansons aux enfants et deux spectacles pour les adultes. Et je prépare ma tournée pour l'été 2003 au Québec, je serai présente lors des Fêtes de la Nouvelle-France en août 2003. Et après l'été démarrera une autre tournée en France. Et après la France à nouveau le Québec... etc. Et aussi l'Angleterre car j'ai rencontré des musiciens du pays de Galle qui sont très intéressés à m'accompagner et à démarrer des spectacles pour adultes ici même en Angleterre. Il y a un engouement en ce moment pour la musique traditionnelle québécoise chez nos amis anglos depuis que la Bottine Souriante y a fait sa marque.

Mon nouveau spectacle pour enfants s'intitule "Il était une fois... la Nouvelle-France". C'est une idée de mon mari, pas mal pour un Anglais! Ce spectacle pour enfants est à la fois historique et fantaisiste. Historique car j'y raconte des faits véridiques de l'époque de la Nouvelle-France avec entre autre l'histoire de mon ancêtre Jean Hélie dit-le-Breton. Il avait comme surnom Tête-de-Cochon. Ça en dit long sur sa personnalité. De toute facon tout le monde le sait que les Bretons ont la tête dure ! Et aussi fantaisiste car le personnage Poiléplume fait partie toujours du spectacle, c'est une marionnette charmante qui est en quelque sorte la mémoire du temps passé. J'y ai même inséré quelques petits tours de magie, une autre idée de mon mari ! Ce spectacle contient bien sûr des chansons traditionnelles et inédites. Je suis accompagnée pour le moment par l'homme-orchestre Charles Johnson (guitare, violon, piano, harmonica, flûtes, pieds, etc). Nous avons établi une excellente complicité.

Alors comme vous pouvez le constater, je n'abandonnerai jamais mon Québec qui restera toujours le pays de mes racines.

Je tiens à remercier tous les lecteurs qui m'ont suivi jusqu'au bout et n'hésitez surtout pas à me faire parvenir vos commentaires.



Monsieur Richard Cyr est décédé des suites d'une longue maladie en avril 2003.
Mme Breton lui a rendu un dernier hommage lors des funérailles de Richard le 12 avril 2003.

"Il lui sera beaucoup pardonné car il a beaucoup aimé."
Richard mon ami tu as été mon compagnon fidèle,
Mon associé dans la chanson,
Mon ami dans la vie de tous les jours,
Mon support moral dans la détresse.
Tu avais toujours le mot pour rire et la finesse d'esprit
Je garderai de toi un souvenir merveilleux.
Tu étais plus qu'un ami, tu étais mon frère, mon fils, ma moitié.
Je te remercie d'avoir fait partie de ma vie et de ma carrière.
Il me restera maintenant tes chansons gravées sur des 33 tours pour te redonner la vie.
Je prie pour toi pour que le Ciel t'ouvre grand les bras.
Je t'aime.

Ton amie Gaétane