Vincent Dionne

( 1942 - )

Percussionniste et compositeur.

Vincent Dionne étudie la percussion au conservatoire de musique de Québec de 1962 à 1968 avec Roger Juneau et Louis Charbonneau. Premier prix de percussion en 1968, il exerce son métier avec les Orchestres Symphoniques de Québec, Montréal, Hamilton, l’Orchestre Symphonique de Radio-Canada à Québec et Montréal, l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens et de l’Opéra de Montréal.

Boursier du Conseil des Arts du Canada, il étudie la percussion avec Jacques Delécluse au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (1969-1970) et fait un stage en musique électroacoustique (1971) au G.R.M. (groupe de recherche musicale). Durant son séjour parisien il s’intéresse à la nouvelle lutherie de Bernard et François Baschet, inventeurs de: LES SCULPTURES SONORES BASCHET et utilise leurs instruments dans des compositions de musique pour la scène ou pour la danse contemporaine. Il accompagne en tournée Mikis Théodorakis pendant cette même période.

De retour au Québec en 1973, il continue à donner des concerts et à composer pour la danse, le théâtre et le cinéma. Il fonde avec quelques musiciens, l’Atelier de Musique Expérimentale (1973-1975) et pratique dans les galeries d’art et les musées une forme de musique totalement improvisée.

C’est au sein du groupe DIONNE / BRÉGENT qu’il se fait connaître auprès du public par la recherche d’un univers sonore en perpétuel mouvement, en inventant souvent ses propres instruments; plaque sonore Baschet, madriphone, tôle chromatique, cloches de verre, etc. Le duo présente des concerts à Montréal et fait également des tournées pour les Jeunesses Musicales du Canada en Ontario et au Nouveau-Brunswick (1976-1977). Dionne / Brégent enregistre deux albums : «Et le troisième jour» (1976) et «Deux» (1977). L’ensemble de percussion de l’université McGill sous la direction de Pierre Béluse et le groupe Répercussion ont également enregistré la musique de Vincent Dionne.

Depuis 1988, Vincent Dionne a fait deux disques : «Destinations» (1988) et «Parade» (1992) et donné beaucoup de concerts avec son ensemble. L’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières a donné deux représentations (mai 1998) de «Pour la suite de l’univers» oeuvre pour Orchestre Symphonique, choeur et solistes.

(Biographie publiée avec l'aimable autorisation de monsieur Vincent Dionne)


Sur le web...

  1. Vincent Dionne compositeur (Site officiel)

Des paroles ?

    Aucun texte disponible

Discographie...

Dionne/Brégent : Anthologie (2006, XXI, XXI21548, Compilation).
Titres non disponibles. (Publication : 2 mai 2006)

Pour la suite de l'univers (1998).
Magma; Chant de l'univers; Orage sur le soleil; Terre magique; Galaxia 1; Galaxia 2; Magnalux.

Parade (1992, Rumeur Communication, RC-CD204).
Marginal; Raganova; Kinesphère; Talabouss; Danse Wayang; Parade; Ocean tears; Sound surfing.

Destinations (1988, GMD, GMD-1303-13).
Suite transalpine : Pic du midi / Jardins de roc / Palio / Circus Maximus; Mer de Pourpre; Nil bleu, Nil blanc; Mer de jade; Bali-bali; Mer des Vents; Terres de feu.

Nosso nosso (1985, Charca Alternative Music, AF 8501).
Nosso nosso; Khâl one; Khâl three; Juste a child. (Autres titres par Neil Smolar et Jean Corriveau / Aussi édité chez "Racket Records" - RRK 15.038 ainsi que "Disques Rubicon" - GBC-2306)

Répercussion (1981, Croissant, CRO-2001).
Chaka; Fugue; Four stick Joe; Rêve du diable; Danse du sabre; Rag'n'roll; Château de cartes; Suite for percussion. (Disque fait avec André Gosselin)

McGill Percussion Ensemble (1980, Radio-Canada International, RCI 478).
Pulau Dewata (composition de Claude Vivier); En mouvement (composition de Vincent Dionne); Les sept jours (composition de Walter Boudreau); Château de cartes (Composé et arrangé par Vincent Dionne). (Disque du McGill Percussion Ensemble sous la direction de Pierre Béluse / Enregistrement : février 1978)

Deux (1977, Capitol, ST-70.052).
Ouverture; Dans la mémoire du temps; Évocation de Rê; Léthargie; Chant fraternel; Danse Françoyse; Gratte-ciel polyphonique; Campus; Transit-express (Album fait avec Michel-Georges Brégent).

Et le troisième jour (1976, Capitol, ST-70.044).
L'Incarnation; Chant d'espoir; Résurrection; Possession/destination; Temple du silence; Des cycles et des passions: Jeux des tensions; Convergence des jeux (Album fait avec Michel-Georges Brégent).


Retour à l'accueil du parolier