Thomas Hellman

Auteur, compositeur et interprète.

Thomas Hellman est né à Montréal d’un père texan et d’une mère française. Il a été influencé autant par la chanson française que par la musique folk roots américaine. Bilingue, il chante et compose dans les deux langues. Thomas joue de la guitare, du piano et du banjo de manière tout à fait originale, intégrant des sonorités américaines à des paysages musicaux à sensibilité européenne.

Poète urbain, il a longtemps circulé dans "l'underground" musical et littéraire montréalais. Pendant qu'il faisait un Master's en littérature, Thomas a enregistré deux albums indépendants ("Something Wrong" et "Stories from Oscar's Old Café") dans les studios de l'université McGill à Montréal. Ces deux disques ont été chaleureusement accueillis par la critique mais ont reçu une distribution limitée.

En 2005, Thomas Hellman a signé un contrat avec la prestigieuse étiquette de disque "Justin Time" et a enregistré son premier disque francophone "L'appartement" avec l'aide du réalisateur Jean Massicotte (Lhasa, Pierre Lapointe, Arthur H, Jean Leloup). La critique canadienne l'a qualifié d'un des "albums francophones les plus marquants des dernières années". Thomas Hellman a été nominé deux fois pour le "Prix Félix-Leclerc", a obtenu un prix "mérite" du jury au festival d'été de Québec, a été choisi pour le prix "Echo" de la SOCAN, et a obtenu trois nominations pour le gala de l'ADISQ 2006, dont celles "d'auteur-compositeur de l'année" et de "révélation de l'année".

Au printemps 2007, Thomas Hellman lance «Departure Songs», une réédition de ses deux premiers disques, et qui sera lancée au Canada et en Europe. «L'appartement» sera aussi lancé en Europe par la même occasion.

(Biographie publiée avec l'aimable autorisation de monsieur Bruno Robitaille de Nuland)


Sur le web...

  1. Thomas Hellman (Site officiel)
  2. Thomas Hellman (myspace)

Discographie...

Rêves américains - Tome I - La ruée vers l'or (27 novembre 2015, Productions Omnibus, PRONCD-9099).
Le 24 janvier 1848; Les rescapés de 49; À la poursuite du rêve américain; Acres of clams; La prophétie du peuple Hidastsa; Frank H. Mayer, tueur de bison; Un homme ne sera toujours qu'un homme; John Henry; Une maison au bord du lac; Let the rest of the world go by; L'oeil de la terre; Ô train; Freight train; Le temps d'il y a longtemps (Auld lang syne).

Il pleut à boire debout (9 octobre 2015, La Montagne Secrète, 2-924217-71-7).
Douze chatons (avec Émilie Clepper). (Autres titres par divers interprètes)

La mémé et la mouche (Septembre 2014, La Montagne Secrète, 2-924217-25-3).
La mémé et la mouche; L'alphabet des animaux; Trois p'tits tours et puis s'en vont; 123 ABC; Mon père est à la ville; Hissez haut matelots; Autrefois j'avais une vieille poule; Pierrot du violon; La chèvre affamée; Une petit chanson rien que pour nous, Douze chatons; Les mois de l'année. (Disque fait avec Émilie Clepper)

Thomas Hellman chante Roland Giguère (19 novembre 2012, Hexagone, 9782896480319).
La main passe; Pour tout effacer j'avance; Les démunis; Pour tant de jours; Le grand jour; Les heures lentes; Mémoire d'ombre; Sur notre île (avec Evelyne de la Chénelière); Un monde mou; Comment dire; Sans histoire; Seul jour; Le silence murmure. (Livre de poésie de Roland Giguère avec un DC de chansons par Thomas Hellman)

Prêts, partez (28 octobre 2008, Spectra, SPECD7807).
Prêts, partez; Chat de gouttière; Mademoiselle; 20 mai; Le temps efface tout; Il attend; La chambre de Marina; Ménilmontant; La ruelle; Everyone gets lighter; La jeunesse; Pas à pas.

Nocturno (17 juillet 2008, Audiogram, ADCD-10227).
Personne (avec Bïa). (Disque de Bïa)

Félix Leclerc (2 septembre 2008, Tacca Musique, TACD4555).
L'alouette en colère. (Autres titres par divers interprètes)

Le géant de la forêt (Septembre 2007, La Montagne Secrète, 2-923163-37-0).
Un, deux, trois... on y va ! (avec Bïa et Monica Freire); La lettre de Galilée (avec Bïa et Richard Séguin); Le chemin (avec Bïa); Bonsoir, tout le monde (avec Bïa); Chanson qui nous emmène tout en haut de la montagne (avec Bïa); Galoper (avec Bïa, Monica Freire et Paulo Ramos); Il y a des cascades (avec Bïa et Monica Freire); Chanson des cheuves-souris (avec Bïa, Monica Freire et Paulo Ramos); On s'est embrassés (avec Bïa et Monica Freire); Feu de camp (avec Bïa); Une petite boule marron (avec Bïa et Monica Freire); L'histoire de l'arbre géant (avec Bïa); C'est le matin (avec Bïa et Monica Freire); Ciao, ciao, ciao ! (avec Bïa et Monica Freire). (Autres titres par divers interprètes)

Departure songs (20 mars 2007, Justin Time, JTR85312, Compilation).
The greyhound song (1998 version); European train; You can take her out dancing; Quasars and galaxies; Hitchhiker song; Sammy; Sister Moon; Lazy Sunday; Greyhound intro; The greyhound song (2006 version). (Disque regroupant des chanson des deux premiers disques de Thomas : "Something wrong" paru en 1998 et "Stories from Oscar's old café" en 2001)

L'appartement (30 août 2005, Justin Time, JUST2162).
La valse d'un soir; Partout où je suis; Jusqu'à la fin du monde; Foutez-moi la paix; La journée finie; Le trottoir; Reviens-moi; Les filles de Montréal; L'admirateur secret; Mathilde; Toujours là; Au coin de Duluth et demain; Maudits soir de février; A funny shade of blue.

Le cabaret des refrains volume 2 (2002, GSI Musique, GSIC-603).
Mathilde. (Autres titres par divers interprètes)

Stories from Oscar’s old café... (2001, Production indépendante, FCP001)
Oscar’s old cafe; Hitchhiker song; European train; One more night; Story of Oscar; You can take her out dancing; Marie Marie; Oscar’s dream; The Greyhound song; Le vent du nord; Sister Moon.

Something wrong (1998, Production indépendante)
Strom of I; Sammy; Lasy Sunday; Something wrong; Quasars and galaxies; Spring; Vent du nord; Something wrong (Outro).


Retour à l'accueil du parolier