Stéphane Venne

(1941 - )

Auteur, compositeur, interprète, arrangeur et producteur.

Stéphane Venne auteur, compositeur, arrangeur et producteur québécois. Il fut parfois même, à ses heures, le propre interprète de quelques unes de ses chansons ("Requiem pour un chat" et "Le voyageur" en 1964, "Les lendemains de toi" en 1966, "Un jour, un jour" en 1966, etc.). Mais le principal de son travail demeure l'écriture et la composition de plusieurs des plus grands classiques de la chanson québécoise. Il débute son métier à la fin des années cinquante, alors que ses musiques sont chantées par son ami Pierre Létourneau Il travaille ensuite avec Gilles Vigneault et compose, pour accompagner les textes de ce dernier, des musiques pour le film "La terre à boire" en 1964 ("Le paysage" et "Beaux et hauts clochers"). Il fait plus tard la connaissance de la chanteuse Renée Claude qui deviendra sa muse. Il écrit pour elle la chanson "Tu es noire", sur une musique de François Dompierre en 1966, et la chanson est primée au Festival du Disque de cette année-là. C'est alors le début d'une longue et fructueuse collaboration avec Renée Claude pour qui il écrira plusieurs de ses plus grands succès entre 1968 et 1972, notamment "Le début d'un temps nouveau", "Tu trouveras la paix", "La rue de la Montagne", "C'est notre fête aujourd'hui", "Le tour de la terre" et, plus tard en 1979, "Le bonheur" et "Prends-moi".

Deux autres artistes attirent l'attention de Stéphane Venne. Isabelle Pierre d'abord, pour qui il écrit et compose les succès "Le temps est bon", "Heureuse" et "Les enfants de l'avenir", puis Emmanuëlle avec qui il a une série de magnifiques succès entre 1973 et 1976. Parmi ceux-ci, notons "Le monde à l'envers", "Et c'est pas fini", "Ça commence doucement", "Chanter pour vivre", "L'idée de t'aimer", "Le reel facile", "On y arrivera" et "Pas tout de suite, pas maintenant". Il produit et réalise presque tous les albums d'Emmanuëlle sous la compagnie qu'il fonde, Les Disques Solset. Il signe en 1981 la musique du film "Les Plouffe" de Gilles Carle dont la chanson-thème "Il était une fois des gens heureux", remarquablement interprétée par Nicole Martin, devient sans doute l'un des plus grands succès en carrière de Stéphane Venne.

D'autres artistes vont chanter l'auteur-compositeur de talent. On peut penser à Pauline Julien, à Pierre Lalonde qui chante "Attention, la vie est courte" et "À Winnipeg", deux grands succès, à Suzanne Stevens pour qui il écrit aussi deux grands succès ("Viens-t'en, viens-t'en" et "L'as-tu vu le soleil ?") ainsi qu’à Donald Lautrec qui rend justice à "Un jour, un jour", le titre choisi comme thème de l'Exposition Universelle de Montréal en 1967.

Après une absence de presque vingt ans, à voguer à d'autres occupations (il a aussi été responsable de la production chez Barclay Canada ainsi qu'il a été le co-fondateur de la station de radio CIEL-FM), Stéphane Venne reprend du service et s'intéresse de près à la finaliste chez les filles de la première version de Star Académie 2003, Marie-Élaine Thibert. Il écrit pour elle "Le ciel est à moi", la chanson-thème du film "Le papillon bleu", ainsi que les succès "That's it, that's all" et "Fille de ville" et la jeune chanteuse reprend à sa façon "Il était une fois des gens heureux" de Nicole Martin. Un beau retour en ce siècle nouveau pour l'un des plus grands auteurs-compositeurs du Québec des années soixante et soixante-dix.

(Biographie écrite par Donald Bilodeau Jr.)

Retour à la section de Stéphane Venne...


Retour à l'accueil du parolier