Pierre Laurendeau

(1943 - )

Auteur, compositeur et interprète.

Pierre est né le 13 Octobre 1943 à Montréal. Il débute ses études primaires aux écoles Baril et Langevin, il fait son secondaire à l'école De La Dauversière et il termine ses études au collège Chomedey de Maisonneuve. En musique ses études débute en 1950. Il étudie le piano classique pendant 5 ans avec Mme. Jeannine Levesque, pour ensuite faire des études en guitare durant 7 ans. Au début il fréquente l'école Bel-Air Musique, ensuite Marrazza Musique, pour terminer à Vincent D'indy, avec Mr. Richard Pître. En 1958 il forme son premier groupe avec Michel Piché (Accordéon) et Raymond Coté (Batterie) et Pierre à la guitare : les Silver Stars. En 1959 il fait partie de l'orchestre les Ray Combo's dont les membres sont: Raymond Marsolais (saxophone), Pierre Provencher (trompette), Raymond Poirier (batterie), Richard Lupien (piano), Serge Blouin (basse) et finalement Pierre, à la guitare.

En 1960 il fonde le duo Les Valentins avec son ami d'enfance, Gilles Brown. En 1963 ils enregistrent la chanson "Parce que" qui deviendra très rapidement numéro 1 au palmarès de la chanson Québécoise. D'ailleurs ils écrirons plusieurs chansons ensemble, et ce, pour différents artistes de chez-nous, et qui, deviendront de très grands succès. Il compose également avec Tony Caticchio (gérant de Tony Massarelli), Moïra, Dany Aubé ainsi qu'avec Denis Forcier (anciennement du groupe Les Sultans). Il compose aussi plusieurs thèmes d'émissions de télé, de radio ainsi que de la musique de film.

En 1962 il est guitariste et leader pour le groupe Les Blue Men's qui accompagne les artistes de la compagnie de disques Laval Record (propriétée de Tony Shoma) en spectacle et sur disques. En plus d'être pianiste, guitariste, claviériste et chorise, il occupe plusieurs fonctions dans l'industrie du disque de la radio et de la télévision comme expéditeur, responsable des commandes, vendeur au comptoir et vendeur sur la route, représentant des ventes pour des postes de radio et scripteur pour les commerciaux à CKLM Laval. C'est en 1963 qu'il se dirige vers la production de disques, surtout grâce aux bons conseils de Monsieur St-Clair Low ( Capitol Record L.A. ) ainsi que Monsieur Gilles L'écuyer ( Trans-Canada Disques ). C'est d'ailleurs ce dernier qui lui donne sa première chance. Épuisé et incapable de poursuivre, Monsieur L'écuyer le désigne pour terminer la production d'un disque de Noël de Michèle Richard. À cette époque, il travaille aussi comme producteur pour différentes compagnies de disque tel que "Laval Records", "Trans-Canada", "Disques Tournesol", "Fleur de Lys", "D.S.P.", etc. Quelques années plus tard, il fondera ses propres compagnies de disques : "Les Éditions Musicales Pop-Succès" et "Les Productions Pierre Laurendeau".

En 1972, il se retrouve producteur délégué et comédien pour le film "L'apparition" mettant en vedette René Angélil et Pierre Labelle. Le film fut réalisé par Camil Adam et Roger Cardinal et financé par Roger Vallée. Ce film sera un des plus gros "flop" jamais réalisé au Québec. En 1973, en plus d'être producteur exclusif chez Trans-World, il assume les fonctions suivantes à la télévision : Scripteur pour divers émissions au Canal 10 (aujourd'hui TVA) pour des émissions tel que "Les Tannants" et "Disco-tourne". Il composera et produira des chanson pour les personnages pour enfants Patof, Fafouin, Mr. Tut-Tut, Monsieur Tranquille et Eugène. En plus, il sera recherchiste et comédien sur plusieurs émissions de comédie tel que "Cré Basile", "Symphorien", etc. En 1974 il compose, avec la collaboration de Roger Magnan, la chanson "Le père noël c't'un Québécois" qu'il interprète lui-même sous le pseunonyme de Joseph.

Entre 1975 et 1990 il représentera plusieurs compagnies d'instruments de musique dont: YAMAHA, KAWAI et FENDER. En 1992 il produit l'album "Dancing on Sunshine" qui connaîtra un succès acceptable à travers le Canada. En 1993 il produit l'album "La Boîte à Danser" qui, malgré d'immenses problèmes de copies piratées vendues dans divers Marchés aux Puces, connaîtra un très bon succès. Pendant un certains temps il fait de la musique d'ambiance et de danse dans divers Restaurants et Cabarets.

En l'an 2000, il produit l'album de "Noël Québécois" qui s'est vendu à plus de 100 000 copies. En 2002 ce sont les albums "Entrez dans la danse" et "Christmas Dance Fever", qui connaîtront un succès mitigé, dûe principalement au manque de publicité de la part du distributeur.

Aujourd'hui, on peut entendre quotidiennement les productions et/ou compositions de Pierre Laurendeau. Au cours de sa carrière, Pierre a produit plus de cent artistes et composé au-delà de 200 chansons ! En 2011, il continue toujours d'écrire et d'être à la recherche de talents Québécois à produire. D'ailleurs il écris présentement avec Gilles Brown des chansons qui pourront faire parti d'un grand projet... mais cela reste à suivre, en 2012 peut-être ?

(Biographie publiée avec l'aimable autorisation de Monsieur Pierre Laurendeau)


Sur le web...

  1. Pierre Laurendeau (Facebook)

Discographie (albums)...

Les Valentins (1963, Idéal, ID-4902).
Parce que; Je peux t’aimer; The jump; Lise; Un gars sans une fille; Reviens Diane; Lucie; Jumping bird; Hélène; Malgré tout. (Disque du duo Les Valentins)


Discographie (simples)...

  1. Parce que / Diane
    (1974, Millionnaires, MG-100155 / compilation / avec le duo Les Valentins)
  2. Le Père Noël c’t’un québécois / ???
    (1974, Trans-Canada, TC ????)
  3. Faire l’amour c’é fatiguant / Nanette
    (mai 1972, Trans-Canada, TC 3420)
  4. Tu n’es plus une fille / Parce que
    (1967, Carrousel, CR 28 / avec le duo Les Valentins)
  5. Un gars sans une fille / Hélène
    (1963, Nouveau Idéal, ID-1938 / avec le duo Les Valentins)
  6. Parce que / Reviens Diane
    (Octobre 1963, Idéal, ID-1906 / avec le duo Les Valentins)
  7. Lise / Je peux t’aimer
    (1962, Idéal, ID-1902 / avec le duo Les Valentins)
  8. Apprendre à twister / Lucie
    (1962, Idéal, ID-1901 / avec le duo Les Valentins)


Retour à l'accueil du parolier