Lili Maxime

Auteure, interprète et écrivaine.

C'est près de la gare, dans un tout petit village du Lac-Saint-Jean, qu'est née Lili Maxime. Le goût de chanter et d'écrire s'affirme rapidement. Elle fait ses classes dans les concours amateurs et sur les scènes régionales. À 17 ans, accompagnée de sa guitare, elle chante au Théâtre de la Ville, à Haïti. On la retrouve aussi à l'inauguration du barrage de Churchill Falls aux côtés de Ginette Reno.

Elle poursuit des études universitaires à Montréal, à Sherbrooke, à Québec et à Toronto où elle explore les univers de la psychologie, de la philosophie et de l'organisation communautaire. C'est comme sociologue et chercheuse sur la persistance de la culture acadienne qu'elle parcourt la Louisiane à la fin des années soixante-dix. C'est lors de ce séjour de sept ans au pays du "laisser le bon temps rouler" qu'elle puise son inspiration pour l'écriture de plusieurs de ses récits et de sa trilogie romanesque "Ma chère Louisiane".

La musique, qui est au coeur de la culture acadienne, s'impose d'elle-même à l'artiste. Dans des festivals de Mamou jusqu'au sud des bayous, Lili Maxime se livre à sa passion, la chanson québécoise, avec des "bands cadjins". Quelle joie pour la jeune Québécoise de se trouver aux côtés du roi du Zydeco, Clifton Chénier, de Vin Bruce et des frères Balfa !

De retour au Québec, Lili Maxime entre au Conservatoire de musique de Québec en art vocal sans abandonner pour autant l'écriture. Elle s'entoure de musiciens et de créateurs férus de jazz et de classique et collabore avec le compositeur René Dupéré (Cirque du Soleil). De cet échange naît le spectacle Mutation : la chanteuse rejoint l'écrivaine qui fusionne jazz, lyrisme et poésie avec bonheur.

Au milieu des années quatre-vingt, Lili Maxime s'associe à de nouveaux collaborateurs. Son spectacle Chanter, même si... est présenté au Théâtre de la Veillée de Montréal et sur les scènes du Québec. Elle met sur pied une boîte à chanson à Magog, Le Soir qui penche, où elle chante et présente de nombreux artistes québécois tels les Gauthier, Calvé, Faulkner, Zeller, etc.

Avec la publication en 1996 de son recueil de nouvelles Éther et musc et la présentation de ses trois spectacles Entre Brel et Barbara, Que sont mes amis devenus et Comme un tango fou, prix et critiques favorables lui confirment la coexistence harmonieuse de ses deux passions : le chant et l'écriture.

Elle signe douze des quatorze chansons qui composent l'album Chanter, même si... paru en décembre 2003. La force du tango se mêle à la musique du monde pour porter ces textes qui reflètent ce parcours si particulier de Lili Maxime, composé de rencontres et d'émotions fortes vécues ici et ailleurs.

(Biographie publiée avec l'aimable autorisation de Madame Lili Maxime)


Sur le web...

  1. Site officiel de Lili Maxime

Des paroles ?

  1. Ah ! Mon Jules
  2. Berceuse
  3. Blues, la nuit (Un)
  4. Comme un tango fou
  5. Desesperado
  6. Images oubliées (Les)
  7. Irma
  8. Mangue et papaye
  9. Mélancolie
  10. Ne crains rien
  11. Que s'est-il passé ?
  12. Terre a mal au coeur (La)

Discographie...

Ma chère Louisiane (2005, Productions Irma).
Acadie à la Louisiane; Do you know what it means to miss New Orleans; I'm in love; Nine pound steel; After you've gone; I am blue; Blueberry hill; Petite fleur; Summertime; I can’t give you anything but love; Ragtime band; Louisiana; Réveille. (Ce disque a été créé pour venir en aide aux sinistrés de Katrina en Nouvelle-Orléans. Ce disque a été publié en édition limitée de 100 copies. Celui-ci n'est plus disponible)

Chanter même si... (2003, Disques Magog, 76127 22532).
Les images oubliées; Un blues, la nuit; Comme un tango fou; Ah ! Mon Jules; Desesperado; Que s’est-il passé ?; La terre a mal au coeur; Berceuse; Irma; Mangue et papaye; Africa; Mélancolie; Ne crains rien; Au coeur de la nuit.


Retour à l'accueil du parolier