Les Vulgaires Machins

( 1995 - )

Groupe formé de Marie-Ève, Guillaume, Maxime et Patrick.

Originaires de Granby, les Vulgaires machins (V.M.) s’emparent des devants de la scène dès 1995. Un premier démo, «La vie est belle» en 1996 tombe dans l’oreille des membres du groupe Grimskunk qui invite V.M. à se joindre à leur label «Indica». V.M. lancent en mai 1998 leur premier album «24-40» réalisé par Pierre Rémillard. Dans une apparente naïveté, ce disque crache des diatribes en tranches de vie et désinvolture pistolienne.

Peu sensibles à l’euphorie du nouveau millénaire, les V.M. invitent au recul sur «Regarde le monde» en mai 2000 où sous des airs de «J’m’en foutisme», les textes surprennent par leur lucidité. La consécration du groupe survient en 2001 grâce à des prestations au Spectrum de Montréal, aux Francofolies de Montréal ainsi qu’au Festival d’été de Québec. La diffusion de leurs vidéos «Le ciel est vide» et «Petit patapon» aident à faire connaître le groupe.

En septembre 2002, les V.M. nous présentent leur plus récent album : «Aimer le mal». Pour l’enregistrement de ce disque, Pierre Rémillard a repris les manettes en exilant le groupe dans son studio de Saint-Zénon. Dale Penner expertise la pré-production et effectue la réalisation de trois pièces. Sur ce disque, la plume des V.M. s’affirme, elle devient militante et se débarrasse des stigmates adolescents. V.M. s’émancipent d’une génération «X» dont ils n’oublient pas la condition inhumaine. Les chansons d’«Aimer le mal» s’écoutent comme la trame sonore d’un monde anesthésié par un néo-libéralisme aussi omniprésent qu’invisible. Sans chercher le K.O., les Vulgaires Machins touchent droit au coeur. Leur parcours en témoigne.

(Biographie publiée avec l'aimable autorisation de Guillaume B., membre du groupe)

Sites web...
1) Site officiel
2) Site non officiel des Vulgaires Machins
3) Rage Tour
4) Enrages Productions

Discographie...

La vie est belle (1996, Production indépendante).
La rue Déragon; La sécheuse cannibale; Short song; Petit patapon; 12ième frète; Les gens de l’occident; La nausée; Trou d’un coup; Cocaïnomane; La ballade des égoïstes; C’est triste; Je suis ici.

24-40 (1998, Indica Records, INDC008).
Faut pas s’leurrer; La rue Déragon; Antidépresseur; Pistache; Trinitrotuluène; Pesticide; La ballade des égoïstes; Cocaïnomane; Les gens de l’occident; Chanson à vendre.

Regarde le monde (2000, Indica Records, INDCD020).
Le ciel est vide; Régurgiter le système; Pop-corn; Petit patapon; La nuit sera longue; Pourri sale; Roméo et Yvette; Le lustre; Papotinage; Tenter de sombrer; Vive le miel; 100 M/H; Fausse route; La vie tranquille.

Aimer le mal (2002, Indica Records, INDCD034).
Un vote de moins; Dieu se pique; Saoul; Scatophile; Comme une brique; Capital; Aimer le mal; Triple meurtre et suicide raté; Mourir au bout d’une corde; Anesthésie; Pigeon frit killtucky; La chasse est ouverte; A; Personne a raison.

Compter les corps (1 août 2006, Indica Records, 2333930692).
Intro; Anéantir le dogme; Compter les corps; La télé me regarde; Arrachez-moi les yeux; Légaliser l'héroïne; Je m'appelle Guillaume; Commage collatéral; Puits sans fond; Les mains pleines de sang; Étre un comme; Dans le vide; Soleil; Mer de fumistes; Jamais assez; Lithium.

Presque sold out (25 novembre 2008, Indica Records, 2333930972).
Arrachez-moi les yeux; Légaliser l'héroïne; Fausse route; Triple meutre et suicide raté; Anesthésie; Comme une brique; Les mains pleines de sang; Un vote de moins; Dommage collatéral; Anéantir le dogme; Compter les corps; La rue Déragon; La ballade des égoïstes; Faut pas s'leurrer; Capital; Les gens de l'occident; A; Aimer le mal; Puits sans fond; Être un comme; La chasse est ouverte; Pistache; Dieu se pique; Cocaïnomane; Je m'appelle Guillaume.

Requiem pour les sourds (2 mars 2010, Indica, 2333931082).
Presque complet; Le mythe de la démocratie; Parasites; Longer les murs; Texture qui se mange; Prêts à tomber; Glace noire; Je m'excuse... je t'aime; Un peu plus fort; Une chanson acoustique; L'escorte; Pointer l'orage; Mourir pour le système.

Vulgaires Machins (13 septembre 2011, Indica, 2333931212).
Et même si; Personne n'a raison; A; Je chante pour les sourds; Triple meurtre et suicide raté; Prêt à tomber; Je m'appelle Guillaume; Sans remède; Aimer le mal; L'escorte; Les gens de l'Occident.


Retour à l'accueil du parolier