Jean Robitaille

( 1943 - )

Auteur, compositeur et interprète.

Quel est le lien entre Ginette Reno, Jean Coutu, les Jeux Olympiques de 1976, Le Téléjournal de Radio-Canada et le film Sans elle ? Un lien magistral, un lien efficace, un lien musical : Jean Robitaille. Depuis plus de trente ans, ce compositeur également auteur, interprète, arrangeur et producteur, habille de notes et de mélodies les grandes fresques et petits moments de notre vie.

C’est au théâtre dans les années 1960 que Jean Robitaille fait ses premières armes, créant la musique de l’Opéra Noir de Gabriel Cousin. Il devient ensuite scripteur et concepteur pour plusieurs émissions de télévision (dont Les Couche-Tard) et de radio, faisant sa marque avec le célèbre Festival d’humour (CKAC), dont il est le co-fondateur. Après une dizaine d’années dans les milieux de l’information et de la publicité, la musique le rattrape, l’appelle et le happe. En 1976, il remporte avec Christian Saint-Roch le concours de la chanson olympique et voit leur création, Je t’aime, interprétée durant la cérémonie de clôture devant des millions de spectateurs. C’est le début de la gloire… et d’une fructueuse carrière musicale.

Rapidement, tous les médias font appel à lui. La musique des «Beaux Dimanches» et du «Point», c’est lui. Le thème de la série «Macaroni tout garni» et du magazine «Découverte», c’est lui aussi. La signature de plusieurs émissions d’information à CKAC, de hockey et de tennis à RDS, c’est encore lui. Toujours dans le domaine du sport, Jean Robitaille signe les chansons thèmes des Blue Jays de Toronto et des Canadiens de Montréal. Hymne rassembleur passé à l’histoire, «Bleu Blanc Rouge» résonne encore aujourd’hui les soirs de match. Dans un autre registre mais avec autant d’impact, Jean Robitaille assume la direction musicale et artistique de plusieurs grands événements, tels la première visite du pape à Montréal, la Journée mondiale de la jeunesse, l’ouverture des Jeux de l’Arctique (Nunavut) ou, récemment, la soirée hommage à Jean Béliveau au Centre Bell.

Du monde du spectacle à celui du cinéma, il n’y a qu’un pas que Jean Robitaille franchit allègrement dans les années 1980. Aussi à l’aise dans les ambiances intimistes qu’avec des ensembles symphoniques, il a composé et/ou produit les trames sonores des films «Head In The Clouds» (avec Penelope Cruz et Charlize Theron), «No Good Deed» (avec Samuel L. Jackson et Mila Jovovich), «Ma vie en cinémascope» (avec Pascale Bussières), «Sans elle» (avec Karine Vanasse) et «Aventures en animation 3D», un film actuellement en tournée dans les cinémas Imax du monde entier.

Aujourd’hui, avec 400 chansons, 4000 thèmes publicitaires et 18 films, Jean Robitaille est reconnu comme l’un des compositeurs les plus prolifiques au Canada. Au-delà des chiffres, c’est la reconnaissance du public et des professionnels qui nourrit quotidiennement son imagination et sa créativité tous azimuts. Son apport dans la publicité a été couronné de trente Coqs (Publicité Club de Montréal), deux Lions d’or (Cannes), un Clio (New York) et du Grand prix décerné par le USA Television Commercial Festival. Mis en nomination quatre fois à l’ADISQ et lauréat d’un Félix, il a reçu en février 2007 le Génie de la meilleure musique originale pour la trame sonore du film de Jean Beaudin, «Sans elle». Quant à la chanson « Des croissants de soleil » interprétée par Ginette Reno, elle a valu à Jean Robitaille et à son co-auteur Lee Gagnon un Classique de la SOCAN en 2006 et une intronisation au Panthéon des auteurs-compositeurs du Canada en 2007.

(Biographie publiée avec l'aimable autorisation de monsieur Jean Robitaille)


Sur le web...

    Non disponible

Des paroles ?

    Aucun texte disponible

Discographie...

Hôtel Le St. James sessions (2005, Musicor, MQMCD-2363).
Big Jim Blues; Love 30; Been here before; Tropical room; Le petit bonheur; Les sept merveilles du monde; Ma bouchée à moi; Chanson triste. (Publication : 25 octobre 2005)

Ma vie en cinémascope (2004, Musicor, MQMCD-2342).
Chica chica boum chic (par Pascale Bussières); Besame mucho (par Pascale Bussières); Tico tico (par Pascale Bussières); Brésil (par Pascale Bussières); Amour (Amor, amor) (par Pascale Bussières); Hooray for Hollywood; Cachita; Je te tiens sur mon coeur (Solamente una vez); Tipitin (par Noémie Yelle et Pascale Bussières); Marchand de velours; Sweet Lorraine; In the mood; Olivier; Resto; Adios muchachos (par Mariachis Habana); Alys et Gérard; Alys en cinémascope (par Diane Dufresne). (La musique du film est de Jean Robitaille)

Macaroni tout garni (1999, Disques Double, DOCD-30051).
Macaroni tout garni; La vie c'est comme un jeu; Dis-moi; Graffiti; Méli-mélo; Chante avec moi; À vélo sur mon cheval; Bobo; Coulo-coulo; Un pour tous; J'ai oublié; Danse avec moi; Salsifis de salsifis; Rap des minous; Les oiseaux de nuit; Beau dodo.

En équilibre (1993, Disques Star, STR-CD-8059).
En équilibre; Je reviens à la vie; Lâcher prise; Leçons de bonheur; Ça me déchire le coeur; Je me choisis; Le tour du monde; Maestro de ma vie; Le miroir; J'entends Pavarotti; Feu d'amour.

Cheese (1989, Paroles & Musique, PEMCD-052).
Main theme; Enrika's; Salvatore; Parfumeries; Enrika's (version 2); Bonjour; Doctor Wood; Ready for the island; Main theme (version 2); Sicilienne; La petite vieille; Salvatore (version 2); Suite soleil; Querelle.

Pendulum (1988, Paroles & Musique, PEM-046).
Pendulum I; Cosma; Aguasonica; Sculptune; Dr. Wood; Blue hill; Anahatta; Pendulum II.

Un voyage en couleur (1985, Paroles & Musique, PEM-028).
Les beaux dimanches; Un voyage en couleur; Point d'horizon; Multicolore; Ciel d'automne; Vision nostalgique; Un voyage en couleur (variation); Drakaar; Vision nostalgique (guitare).

Transparence (1981, Radio Canada International, RCI 552).
Transparence; Traction; Thème d'un rêve; Petite valse pour un grand garçon; Jours de pluie; Transition; Ballon d'or; Tiger; Image sonore; Peace maker.

Fais de beaux rêves (1979, Gamma, GS 247).
Le locataire; Que veux-tu que je te dise?; L'homme de l'espace; Pomme dit l'homme; St-Jovite (avec la participation de Renée Claude); Evasion; Fais de beaux rêves; À guichet fermés. (Réédité le 6 juin 2006 - XXI - XXI21559)


Retour à l'accueil du parolier