Isabelle Aubret

(1938 - )

Interprète.

Née Thérèse Coquerelle.

Isabelle Aubret est une des plus grandes interprètes de la chanson française classique. Née à Lille, au nord de la France, d'origine modeste, Isabelle se passionne pour la gymnastique, avant de se tourner vers la chanson. Elle enregistre ses premières chansons en 1961 et reçoit, dès l'année suivante, le "Grand Prix de l'Eurovision" avec "Un premier amour", alors qu'elle représente la France. Malheureusement, en 1963, elle est victime d'un très grave accident de la route, ce qui l'oblige à cesser sa carrière sur le champ. Mais ses amis ne la laissent pas tomber; Jean Ferrat compose pour elle "C'est beau la vie" alors que Jacques Brel lui cède les droits de sa chanson "La Fanette". Ce n'est qu'en 1965 qu'Isabelle va se remettre à l'enregistrement de disques, et seulement qu'en 1968 qu'elle fera son retour sur scène, à Bobino. Cette année-là, un autre prix Eurovision lui revient pour son grand succès "La source".

Jusqu'en 1982, Isabelle Aubret cumule les succès sur disques ("Je crois", "Berceuse pour une femme", "Même si ça ne vaut pas la peine", "L'oiseau de liberté", "Deux enfants au soleil", "Une vie", etc.) et rend de nombreux hommages à Brel, à Ferrat, ainsi qu'au poète Louis Aragon. Elle part régulièrement en tournée dans tous les pays de la francophonie, du Québec à la Suisse, sans oublier le Japon qui la consacre "meilleure chanteuse du monde" en 1980. Sa carrière est à nouveau stoppée pour deux ans, entre 1982 et 1984 à cause d'un accident de trapèze cette fois, mais l'artiste revient de plus belle et lance pour son retour un album digne de mention ("Le monde chante", en 1984).

Trois ans plus tard, l'Académie Charles-Cros lui décerne un prix pour la beauté de son album "Vague à l'homme". Elle chante aussi les chansons de nombreux jeunes artistes de talent, notamment Nicolas Peyrac ("La nouvelle"), Nicole Rieu ("Femme comme moi"), Francis Cabrel ("Tout le monde y pense") et Alain Souchon ("C'est déjà ça"), ainsi que le québécois Jacques Michel, de qui elle reprend trois titres ("Il chantait", "Pour toi" et "Amène-toi chez nous"). Elle poursuit activement sa carrière par la suite, lançant un album aux deux ans, et remplissant toutes les grandes salles de concert bien régulièrement (Olympia de Montréal en 1986, Olympia de Paris en 1990, Place des Arts de Montréal en 1996, Bobino en 2001, etc.).

(Biographie écrite par monsieur Donald Bilodeau Jr.)


Sur le web...

  1. Site Isabelle Aubret (Site officiel)
  2. RFI Musique
  3. Isabelle Aubret (Rétro Jeunesse 60)

Des paroles ?

  1. Moitié du monde est une femme (La)

Discographie...

Isabelle Aubret 2006 (2006, Disques Meys, 46768746202)
Sahara sarabande; Le dernier aveu; Comme elle est longue à mourir ma jeunesse; Le temps qui reste; La guitare de Jérémie; D'où elle venait, où elle allait; Elle dit; Tu montes un mur?; Le dernier rêve; Les cerisiers; Lettre aux gens d'ici.

Les indispensables d'Isabelle Aubret (2005, Disques Meys, 46768744672, Compilation)
C'est beau la vie; Les amants de Vérone; Départ en tarentelle; Deux enfants au soleil; Des Cornouailles à l'Oural; Liberté; Un premier amour; Allez allez la vie; La source; Ma France; La Fanette; 1789.

Isabelle Aubret chante Brel (2003, Disques Meys, 74 464-9, Compilation)
Quand on n'a que l'amour; La chanson des vieux amants; Bruxelles (version 2003); Le prochain amour; Voir (version 2003); Les prénoms de Paris; Sur la place (version 2003); Ne me quitte pas; Les bergers (version 2003); Le plat pays; Heureux (version 2003); Rosa; Les paumés du petit matin (version 2003); Chanson sans paroles (version 2003); Seul; Les singes; Je ne sais pas; Fils de...; Les vieux; Caporal Casse-Pompon (version 2003); Litanie pour un retour (version 2003); On n'oublie rien; Amsterdam; La quête; La fanette.

Cosette et Jean Valjean (2002, Meys, 7459-1).
Cosette et Jean Valjean; Charivari.

Bobino 2001 (2001, Meys, 74 487 2)
Excusez-moi; Tu es venu; Province; Le plat pays; Un enfant de cinq ans ferait mieux; Les singes; L’éternité Picasso; Deux enfants au soleil; Un jour un jour; Boulevard Aragon; L’enfant de Thaïlande; C’est déjà ça; Des Cornouailles à l’Oural; Je n’ai pas peur du temps qui passe; Cantate pour une des banlieues de Paris; Je suis comédien; Écoutez, vous ne m’écoutez pas; Paris-Canaille; Tout le monde y pense; Amsterdam; Hôtel des Africains; Je ne chante pas pour passer le temps; Le paradis des musiciens; Présentation des musiciens; Nuit et brouillard; La montagne; C’est beau la vie; La fanette.

Le paradis des musiciens (2001, Meys, MEY-74486-2)
Je chante, excusez-moi; L’hôtel des Africains; Je suis comédien; Je t’aime; Dans les bars, dans les villes; Un enfant de cinq ans ferait mieux; Si tu veux rester mon ami; L’amour et les choses; C’est déjà ça; Comme au théâtre; Le paradis des musiciens.

Parisabelle (1999, Meys, 74 481 2)
Retour à Paris; Gosse de Paris; Ce jour-là à Paris; Les prénoms de Paris; En avril à Paris; Quel temps fait-il à Paris ?; Pigalle; Mademoiselle de Paris; Paris canaille; La complainte de la butte; Paris se regarde; La Seine; J’aime Paris au mois de mai; Le gamin de Paris; Moulin rouge; Sous le ciel de Paris; Paname; À Paris; Paris violon.

Changer le monde (1997, Meys, 74 477-2).
Sois-toi; Changer le monde; Stacha stachou; Des mots; Berlin; L’enfant de Thaïlande; Que cessent les bassesses; J’ai le regret de vous dire oui; Le cinquième prophète; Mais où est-ce qu’on les enterre; Le territoire; Si les enfants avaient le pouvoir; Cantate pour une des banlieues de Paris; Tu m’as fait signe. (Publié au Québec sous le titre de "Des mots" sur étiquette Olivi - OLI2-1069).

Isabelle Aubret chante pour les petits et les grands (1997, Polygram, 1917042).
Le petit sapin; L'oiseau debout; Pomme rouge, verte ou bleue; Berceuse pour rêver; Tortue têtue; Fraise des bois; Le gâteau; Un froid de canard; Madame Capucine; Le petit homme et les pommes; Cueillant la violette; J'ai lié ma botte; Au bord de la rivière; Automne; À la claire fontaine; Aux marches du palais; File la laine; Au clair de la lune; L'enfant au cerf-volant; Tralala; Un jour mon prince viendra; Un sourire en chantant; Un chant; Sifflez en travaillant.

Isabelle Aubret chante Brel (1995, Meys, 74 464-2, Compilation).
Amsterdam (nouvelle version); Le plat pays; Heureux; La fanette; Les prénoms de Paris; Je ne sais pas; Seul; Les vieux; Quand on n’a que l’amour; Rosa (nouvelle version); Sur la place; Fils de…; Ne me quitte pas; Le prochain amour; Les singes (nouvelle version); La chanson des vieux amants (nouvelle version); On n’oublie rien; La quête.

Elle vous aime (1995, Meys, 74 457-2, Compilation).
C’est beau la vie; Les amants de Vérone; Adélaïde; Steve Kuhn; Allez allez la vie; Varsovie; Noces d’or; 1789; La source; Deux enfants au soleil; Partis sans bruit; Des Cornouailles à l’Oural; Vague à l’homme; Nous dormirons ensemble; Aimer à perdre la raison; La dame du 10ème; Tristessa; La fanette.

C’est le bonheur (1993, Meys, 74 001-2).
Province; Indio; Entre-temps ramait d’Aboville; Lola de Madrid; La paix sur terre; Ma mère enfouie; Le marquis; L’éternité Picasso; Tristessa; Écoutez vous n’m’écoutez pas; Partis sans bruit; C’est le bonheur.

Isabelle Aubret chante Ferrat (1993, Meys, 74 449-2).
Hourra ! ; C’est toujours la première fois; J’aurais seulement voulu; Ta chanson; Je ne chante pas pour passer le temps; Parle-moi de nous; Nuit et brouillard; Mourir au soleil; Camarade; On ne voit pas le temps passer; L’embellie; J’ai froid; La montagne; Excusez-moi; Berceuse; Ce qu’on est bien mon amour.

Isabelle chante Aragon (1992, Meys, 74 437.2).
L’étrangère; Maintenant que la jeunesse; Les lilas; C’est si peu dire que je t’aime; J’entends, j’entends; Au bout de mon âge; Blues; Aimer à perdre la raison; Robert le diable; Pourtant la vie; Le malheur d’aimer; Les poètes; Dans le silence de la ville; L’affiche rouge; Que serais-je sans toi; Il m’aurait fallu; Nous dormirons ensemble; Un jour un jour.

Coups de coeur (1992, Meys, 74 000-2, Compilation).
New York U.S.A.; Il n’y a plus d’abonné au numéro que vous avez demandé; Poste restante; Sur la place; Nous deux; Adélaïde; Entre parenthèses; Liberté; Tout le monde y pense; Même si ça ne vaut pas la peine; Dors bien la terre; Les amants de Vérone; Noces d’or; La chanson de Prévert; Dors bébé dors; L’âme des poètes.

In love (1991, Meys, MEY 74 428-2).
Stella by starlight; Body and soul; Blue moon; Misty; Cry me a river; Caravan; My funny Valentine; The nearness of you; Moon river; Over the rainbow; Love for sale; Round midnight; End blues.

Allez allez la vie (1990, Meys, 1 74 377-2).
Allez la vie; Vivre; Eau; Tu es venu; Beyrouth; Deux enfants au soleil; Tout le monde y pense; Le plat pays; Un jour un jour; Boulevard Aragon; Des Cornouailles à l’Oural; Paris-Pékin; Grand-mère ghetto; La montagne; Roumania; 1789; C’est beau la vie; Ma plus belle histoire d’amour. (En spectacle à l’Olympia)

Chansonnettes et chansons (1990, Meys, MEY 74 361-2, Compilation).
À la claire fontaine; Tra la la; Aux marches du palais; Je vole; Fleur d’épine; L’enfant au cerf-volant; Départ en tarentelle; Au claire de la lune; L’île Saint-Louis; Même si ça ne vaut pas la peine; La bohème; L’oiseau de liberté; Dors bien la terre.

Vivre en flèche (1990, Meys, 174 348-2).
Des Cornouailles à l’Oural; Pourtant la vie; La Pologne; Tout le monde y pense; Allez allez la vie; On est bien; Vivre; Roumania; Bandoneon; Aimer; Vivre en flèche; Ma plus belle histoire d’amour.

1989 (1989, Meys, 174 305-2).
Eau; Femme comme moi; Quand la ville s’endort; Amazonie; Valmy; Marianne; Je vole; Voir; Charivari; Blonde.

Vague à l’homme (1987, Meys, 174 010-1).
Vague à l'homme; J'voudrais m'poser; Étrangement; Boulevard Aragon; Steve Kuhn; Grand-mère ghetto; Paris-Pékin; Affaire de temps; La dame du dizième; Cantamagnana; Sa montagne; Y'a un climat.

1789 – Beyrouth (1986, Meys, MEY-2609734)
Mille sept cent quatre-vingt-neuf; Noces d’or; Départ en tarentelle; La Fanette; Beyrouth; En harmonie; Le monde chante; Liberté; Deux fois plus qu’à vingt ans; Joachim; Et maman nous disait; Un jour un jour.

Le monde chante (1984, Meys, 240 081-1).
Le monde chante; Tu es venu; La maison, Joachim; Et maman nous disait; Berceuse à petit Louis; En harmonie; Je l’aime; Insensibles les mots; Saint-Paul-de-Vence; Mais j’espère; Ave Maria.

Liberté (1981, Meys, MEY-2528.232)
Liberté; Deux fois plus qu’à vingt ans; La musique est ton soleil; Tablier rose et tableau noir; Derrière la rose noire; Adélaïde; Départ en tarentelle; Il pleut il pleut bergère; Je chante comme je l’aime; Un soir au bord du canal; Le coeur en décembre; Actualités; Noces d’or.

Chansons films de Walt Disney (1981, Meys, 528226, Compilation).
Un jour mon prince viendra; Sifflez en travaillant; Un chant; Je souhaite; Un sourire en chantant; C’est ça l’amour; Bibbidi-bobbidi-boo; Les rêves d’amour; Les rêves secrets d’un prince et d’une princesse; Conseils de la fée des lilas.

Isabelle Aubret (1981, Kébec Disc, KD-525, Compilation).
C'est beau la vie; On ne voit pas le temps passer; Parlez-moi d'amour**; La nouvelle; Nous dormirons ensemble; Aimer à perdre la raison; La source; Et maintenant; Une vie; Entre parenthèses; La vie en rose**; Deux enfants au soleil. (Publication canadienne / **Titre inédit)

Une vie (1979, Meys, 528222)
Une vie; Mon petit chercheur d’or; Il chantait; Un été sauvage; Pour toi; L’école des gens heureux; La nouvelle; Jamais deux sans toi; Amène-toi chez nous; Je t’appelle; Argentine; Un disque tourne.

L’amour Aragon (1978, Meys, 528218).
Un jour un jour; Poème à crier dans les ruines; Que serais-je sans toi; L’affiche rouge; Dans le silence de la ville; Heureux celui qui meurt d’aimer; Il n’y a pas d’amour heureux; Maintenant que la jeunesse; Au bout de mon âge; J’entends j’entends.

Chansonnettes (1978, Meys, 528302).
À la claire fontaine; Cueillant la violette; Au clair de la lune; Aux marches du palais; Fleur d’épine; File la laine; L’enfant au cerf-volant; Brume; La bohême; Au bord de la rivière; Automne; J’ai lié ma botte.

Berceuse pour une femme (Octobre 1977, Meys, 528212).
Berceuse pour une femme; Je crois (Someday); Guérir; Qui peut croire au Père Noël; Les enfants; Aimer; Dors bien la terre; Même si ça ne vaut pas la peine (Je t'aimerai pour deux); Le diable au coeur; Triche-moi la vie; Si nous mourons (Lettre de Ethel Rosenberg à ses enfants); Moi je ne sais que chanter.

Isabelle Aubret chante les nouvelles fabulettes (Octobre 1977, Meys, 528304)
Titres non disponibles.

Isabelle Aubret chante Anne Sylvestre (Novembre 1976, Meys, 528303)
Mouchelette; Berceuse pour une pomme; Chanson pour sauter à la corde; Hérisson; Veux-tu monter dans mon bateau ?; Muse-musaraigne.

La femme est l’avenir de l’homme (1976, Meys, 528211, Compilation)
La femme est l’avenir de l’homme; Pain brûlé et café sans lait; Parce que; L’oiseau de liberté; Entre parenthèse; Maria; On ne voit pas le temps passer; Les lendemains qui chantent; Les lilas; Lai lai lai; Les chemins d’automne; Un enfant dansait.

Isabelle Aubret (1975, Meys, 528208).
Le soleil est dans une orange; Petite fille, petite amour, petite enfant; Les lendemains qui chantent; Il n’avait jamais neigé; Le pays où tu es né; La saison du désamour; Berceuse; Sur la place; Notre vrai pays c’est le vent; La tendresse.

Chante Jacques Brel (1975, Meys, 528203)
Seul; On n’oublie rien; Ne me quitte pas; Le plat pays; Quand on n’a que l’amour; Heureux; Les vieux; Je ne sais pas; Le prochain amour; Voir.

Les classiques de la chanson (1973, Meys, ???).
C’est beau la vie; Les gars de n’importe où; La fannette; Et maintenant; Nous dormirons ensemble; Deux enfants au soleil; Nous les amoureux; Nuit et brouillard; Un premier amour; La chanson de Prévert.

Isabelle Aubret (1971, Meys, 3000?).
Casa forte; Adieu tristesse; La vie est là; La chanson d'Orphée; Pour nous; Les enfants; Aimer à perdre la raison; Des jardins mélancoliques; Parce que; Les derniers tziganes.

Peau d'âne (1970, Meys, 30005).
Histoire de Charles Perrault racontée par Isabelle Aubret avec deux chansons : "Conseils de la fée des lilas" et "Les rêves secrets d'un prince et d'une princesse".

Isabelle Aubret (1969, Meys, 30000).
The partisan; Six feuilles mortes de San Francisco; Ma France; Ils ont marché sur la lune; Les lilas; L’enfant au cerf-volant; Entre parenthèses; Ce merveilleux été; Quand il est arrivé; Les chemins de l’automne; Le piano blanc.

La source (1968, Polydor, 658081).
La source; Le malheur d'aimer; Vivre; C'est toujours la première fois; Notre chambre; La chanson tendre; Pleure pas Stéphanie; C'est toi que j'attendais; La rose fanée; Le bonheur; L'âge tendre; Elle avait mon âge.

Isabelle Aubret (1966, Polydor, 658010).
Un enfant quitte Paris; Les moulins; Le vent; Toi qui nais cette année; Maria; Fils de...; Marchands d'oiseaux; L'enfant qui...; Lai, lai, lai; Berceuse.

12 chansons françaises (1965, Polydor, 46 159).
Sauvage et tendre Mexico; On ne voit pas le temps passer; Quelque chose; Nous dormirons ensemble; Rue de la Gaîté; La chanson des pipeaux; Les amants de Vérone; Ça ne fait pas une chanson; L’espoir; No man’s land; Pour s’aimer il faut être trois; C’est beau la vie.

Il ne faut pas briser un rêve (1964, Philips, P77226L).
Laura; Le premier rendez-vous; Il ne faut pas briser un rêve; Nuages; Au bois de mon coeur; Stormy weather; Summertime (C'est l'été); Vous qui passez sans me voir; Rêverie; Que reste-t-il de nos amours; September song (J'ai peur de l'automne); Nous dormirons ensemble.

Paul Louka chante pour des prunes (1963, Philips, 77.717).
Le bidule (avec Paul Louka). (Disque de Paul Louka)

Isabelle Aubret (1963, Philips, 77.917).
Les enfants; Ma bohème; Derrière la rose noire; C'était bien (Le petit bal perdu); Va t'en loin; Deux enfants au soleil; Il n'y a plus d'abonné au numéro que vous avez demandé; Excusez-moi si j'ai vingt ans; Si tu savais; Deux amants dans la ville; Garde-moi; Crois-moi, ça durera.

Isabelle Aubret (1963, Philips, B 76.572 R).
Les enfants; Il n'y a plus d'abonné au numéro que vous avez demandé; Derrière la rose noire; Deux amants dans la ville; La fannette; Je suis trop loin de toi; Ma bohême; Excusez-moi si j'ai vingt ans.

Isabelle Aubret (1962, Philips, B 76.549 R).
Un premier amour; Deux enfants au soleil; Poly-polisson; Les amours de Norvège; Petit bonhomme; Tu tiendras cent mille étoiles; Et maintenant; Si, mon amour.

Isabelle Aubret (1961, Philips, B 76.529 R).
Rêve mon rêve; La chanson de Prévert; Pizzicati-pizzicato; Nous, les amoureux; Le gars de n'importe où; Toi, si jamais; Printemps (Avril carillonne); Les mouettes.


Retour à l'accueil du parolier